Dyssynchronie

La dyssynchronie de développement est un concept développé par le psychologue français Jean-Charles Terrassier pour décrire le vécu psychosocial des enfants intellectuellement précoces ou surdoués.

Que faire en cas de dysharmonie intellectuelle chez l’enfant précoce?

Lors de l’évaluation intellectuelle de votre enfant, les scores obtenus aux différents indices peuvent représenter un profil « hétérogène » (dysharmonique) ou « homogène »

Si l’ensemble des scores obtenus aux indices sont homogènes (les résultats ne sont pas significativement différents), alors cela signifie que votre enfant a développé ou stimulé toutes les zones de son cerveau de manière uniforme. Il est en « équilibre » avec un profil de surdouance (tous les indices sont situés autour de 130).

Dans l’autre cas, lorsque votre enfant présente un profil « hétérogène », c’est-à-dire qu’un ou plusieurs résultats sont significativement différents des autres, cela signifie qu’il ne fonctionne pas de la même manière dans tous les domaines de l’intelligence. En effet, même si le niveau d’ensemble de ses résultats est supérieur à celui des enfants de son âge, c’est l’équilibre et l’homogénéité qui est important. En effet, cela est déroutant pour l’enfant d’expérimenter une très grande fluidité dans certains domaines et des processus bien moins fluides dans d’autres. Ces variations peuvent alors engendrer de l’inquiétude. Aussi, plus on accompagne l’enfant à remettre de l’équilibre, plus son fonctionnement sera prévisible et cohérent et donc rassurant.

Un tel déséquilibre n’est pas toujours repérable. En effet, le cerveau est un organe « fainéant », qui va au plus simple. Aussi, lorsque l’enfant présente des facilités dans certains domaines, son cerveau va naturellement utiliser les processus les plus efficaces au détriment des autres. L’avantage est que cela permet à l’enfant de fonctionner de manière adaptée dans la plupart des situations, mais l’inconvénient est qu’il délaisse les parties du cerveau les moins performantes.

En fonction du déséquilibre, il est important d’accompagner l’enfant en lui proposant des outils de remédiation cognitive.

  • Le déséquilibre est Verbal : votre enfant se trouve confronté à des difficultés d’ordre verbal. Il n’arrive pas à expliquer sa leçon, alors qu’il l’a parfaitement comprise, ou bien il ne réussit pas à donner de sens aux mots (ne comprend pas les nuances entre les mots). Dans ce cas, le parent peut mettre en place (le plus souvent possible) des situations où avec l’enfant, il met en mots sa pensée. Ainsi cela permettra à l’enfant de manipuler un maximum de mots et développer ainsi le domaine en retrait.

L’accompagnement de l’enfant peut également se faire avec l’aide de professionnels, comme un orthophoniste, qui effectuera un bilan approfondi et proposera des séances de rééducation.

  • Le déséquilibre est axé sur le Raisonnement Fluide : votre enfant se trouve confronté à des difficultés d’ordre inductif ou déductif. Il n’arrive pas à trouver les liens logiques entre les idées, ne comprend pas les consignes à l’école ( il connait sa leçon mais ne comprend pas ce qu’on attend de lui lorsqu‘on lui demande de l’appliquer lors d’un contrôle). Pour l’aider, le parent doit prendre l’habitude d’expliquer les différentes manières dont il procède, même dans les situations dites « simples » ou automatiques. L’enfant doit pouvoir entrainer ainsi son cerveau à développer une logique de pensée. Il peut aussi développer cette partie en retrait grâce à des jeux d’associations rapides (devinettes jeu d’échec, jeux de déductions…) ou lire des livres où c’est à lui de mener l’enquête.
  • Le déséquilibre est visuospatial : votre enfant a des difficultés à se représenter l’espace ou la forme. Il se montre maladroit dans les espaces au quotidien, éprouve des difficultés à se représenter des objets en trois dimensions, a du mal à se repérer dans l’espace. Pour l’aider, le parent peut proposer à l’enfant de jouer au ballon, Roller, vélo, tous ces jeux qui demandent de l’équilibre et de l’anticipation. On peut aussi proposer à l’enfant des jeux permettant de reproduire des formes avec des pièces géométriques, des jeux l’amenant à relever des défis visuels, spatiaux…Un psychomotricien peut aussi accompagner l’enfant dans sa remédiation cognitive.
  • Le déséquilibre est axé sur la mémoire de travail : votre enfant présente des difficultés à récupérer l’information en mémoire et à l’utiliser. Ces difficultés peuvent être auditives et/ou visuelles. Il peut rencontrer des difficultés à réciter sa leçon qu’il a pourtant apprise par cœur la veille. (poésie), n’arrive pas à effectuer un calcul mental s’il n’a pas les chiffres sous les yeux. Afin de palier au quotidien à ce déséquilibre, on peut proposer à l’enfant de lister quotidiennement les taches de la journée passée et celle à venir, lui proposer des jeux de mémoire …..en cas de grosses difficultés, il peut être nécessaire de se tourner vers un neuropsychologue afin d’effectuer un bilan des fonctions exécutives. ( voir post à ce sujet)
  • Le déséquilibre est axé sur la vitesse de traitement : votre enfant présente des problèmes au niveau de la vitesse d’écriture et de traitement de l’information visuelle (coordination main/œil). Proposer à l’enfant d’utiliser des cahiers de graphismes ludiques, afin qu’il développe le goût de l’écriture dans un cadre ludique et non scolaire qui le met en difficulté. Des bilans orthoptique et en psychomotricité peuvent permette également de mettre en place des séances de rééducation , afin d’ entrainer le balayage visuel et la coordination visuo motrice.
Posts created 2

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related Posts

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Back To Top